Le Golfe du Mexique

 

Le Golfe du Mexique est une ressource unique et magnifique. On peut dire que c' est une machine à produire des aliments sauvages hautement nutritifs. Les pêcheries du Golfe comptent parmi les plus productrices du monde. La pêche commerciale des cinq états américains de cette région a pris en 2008 près de 590 000 tonnes de poissons et de crustacés, pour une valeur de 661 millions de dollars soit l' équivalent de 502 million d' euros. De plus le Golfe du Mexique fournit 59 % des la production américaine d' huîtres et près des trois quarts des crevettes sauvages pêchées aux Etats Unis. C' est aussi un lieu de reproduction important pour un grand nombre d' espèces apprésiées et menacées du globe, comme le vivaneau, le thon rouge ou encore la loche crasseuse. Mais depuis l' esplosion de la plate-forme Deepwater Horizon, le pétrole se déverse au rythme de 800 000 litres par jour, à 1500 mètres de profondeur.

Pétrole dans le Golfe du Mexique

Une zone morte de plus de 18 000 kilomètres carrés :

A la surface, une nappe de pétrole de plus de 960 kilomètre de circonférence se dirige lentement vers les côtes, poussée par le vent. Il faut cependant rappeler que les forages pétroliers ne sont pas la seule activité humaine à mettre en péril cet écosystème vital. Chaque année, des milliers de tonnes de nitrates et de phosphates provenant des exploitations agricoles du Midwest se retrouvent dans les cours d' eau qui se jettent dans le Mississippi. Le grand fleuve dépose ensuite ces produits agrochimiques dans le golfe, où ils provoquent une prolifération d' algues qui pompent tout l' oxygène et tuent la vie sous-marine sur une surface de plus de 18 000 kilomètres carrés. Cette vaste zone morte a déjà eu des effets néfastes sur la pêche. Les algues sont alimentées en nutriments par la culture du mais, le premier produit agricole des Etats Unis.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site