Conclusion

Nous arrivons maintenant à la fin. Le pétrole est rare et il le deviendra de plus en plus au fil du temps. La formation de cet hydrocarbure indispensable à l' homme nous montre qu' il est très précieux. En effet, les sédiments ne se transforment pas en hydrocarbures par enchantement, des conditions particulières sont nécéssaire à cette transformation. De plus, la nature du pétrole change selon sa provenance géographique ce qui va rendre l' exploitation plus difficile. Certe le pétrole a des avantages économiques pour les pays qui en détiennent beaucoup mais il faut aussi retenir ses défauts c' est à dire les dégats qu' il fait sur la Terre et aussi sur les êtres vivants de manière générale. Le pétrole pollue par l' intermédiaire d' une marée noire. Ces marées noires proviennent d' un pétrolier qui aurait échoué en pleine mer ( le pétrolier Erika ) ou de l' explosion d' une plate-forme de pétrole ( Deepwater Horizon ) . Les marées noires polluent les plages, tuent la faune et détruisent complètement la flore. Les principales espèces animales touchées sont les tortues de mer, les poissons et les crustacés, les oiseaux et les mamifères marins. Les espèces végétales sont elles aussi touchées comme les algues ou d' autres végétations se trouvant sous l' eau qui servent à nourrir certains poissons. Nous avons vu que le pétrole poulluait l' environnement directement par le biais des marées noires mais il pollue aussi indirectement par sa combustion qui produit des gaz à effet de serre. Les dérivés pétroliers sont malheuresement nocifs, ils empoisonnent la faune et la flore. La présence de dérivés pétroliers dans les cosmétiques est déplaisante pour l' homme car elle semble causer des maladies.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×